2017.07.22 Exposition « Voltaire, Choiseul et Versoix »

Du 22 juin au 22 août 2017

Au temps de Voltaire, Versoix était un village français et Genève une république indépendante…

Voir les chapitres Le projet de Voltaire, Le blocus de Genève, Les nouvelles routes, le duc de Choiseul, La frégate royale.

En décembre 1766 la France de Louis XV ordonne le blocus de la République de Genève. Les troupes françaises s’installent dans le Pays de Gex. Cette mesure drastique est mise en œuvre par le duc de Choiseul, premier ministre et chef des armées, un ami de Voltaire. Elle fait suite à l’échec de la médiation franco-bernoise menée pour régler les troubles de Genève, alors au bord de la guerre civile. Cette occupation militaire n’empêche pas les Gessiens de se rendre en Suisse directement via Versoix, sans avoir à traverser Genève. Ce qu’il faut, pourtant, c’est une meilleure route entre Ferney et Versoix. En 1767, les militaires français construisent en un temps record l’actuelle route des Fayards. Commercer directement, par voie lacustre, avec la Suisse et la Savoie implique la construction d’un port et – pourquoi pas – d’une ville pour concurrencer la fière République du bout du lac.

Voltaire s’implique fortement dans ce vaste projet porté par Choiseul, réclame la création à Versoix d’une « Cité de la Tolérance » qui attirerait les artisans de Genève, notamment les horlogers. Architectes militaires et civils s’y attellent. De magnifiques plans sont tirés mais, suite à la disgrâce du duc de Choiseul fin 1770, le projet périclite. Le port, à peine ébauché, ne sera véritablement achevé qu’au milieu du XXe siècle. De la ville projetée, seules demeurent quelques maisons. En 1815, Versoix est rattachée à Genève, elle-même devenue suisse. Aujourd’hui Versoix, florissante ville de 15 000 habitants, offre aux plaisanciers l’un des plus beaux ports du lac Léman, Port Choiseul.


Cette exposition est issue de celle qu’avait présentée la Ville de Versoix au printemps 2016 pour honorer Louis‑Auguste Brun (1758-1815), peintre à la cour de Louis XVI et maire de cette cité de 1802 à 1807. Les associations voltairiennes de Ferney l’ont complétée avec des éléments rappelant l’impulsion donnée par Voltaire à l’ambitieux projet d’une ville nouvelle et d’un port pour concurrencer Genève, projet élaboré à partir de 1767 sous le ministère du duc de Choiseul, premier ministre de Louis XV et ami de Voltaire.


De fin juin à fin août 2017, cette exposition est proposée par les associations voltairiennes de Ferney-Voltaire, en coopération avec la Ville de Versoix et avec le soutien de la Mairie de Ferney-Voltaire. L’aventure de Voltaire, Choiseul et Versoix sera développée en détail dans la brochure annuelle Voltaire à Ferney – 250 ans, à paraître en septembre.

Nous tenons à remercier la Ville de Versoix de nous avoir aimablement prêté des éléments de leur exposition, et plus particulièrement Olivier Delhoume, chef du service de la culture à la Mairie de Versoix pour son aimable concours.

Nous remercions la Ville de Ferney-Voltaire pour son soutien et pour la collaboration de ses services culturels.


Voltaire à Ferney – voltaire-a-ferney.org

Société Voltaire – societe-voltaire.org

Centre international d’étude du XVIIIe siècle – c18.net

Fonds de dotation Voltaire – fonds-voltaire.org


Adhérez à l’association Voltaire à Ferney (cotisation annuelle 30€) pour recevoir gratuitement la brochure et participer à nos activités : conférences, colloques, voyages sur les traces de Voltaire…


Voltaire, Choiseul et Versoix | Exposition 2017

Maison Fusier, 26 Grand’rue, Ferney-Voltaire