Sellières

Le saviez-vous ? Voltaire a été inhumé à Romilly, avant d’entrer au Panthéon

Au château de Sellières, la plaque funéraire du philosophe, inhumé un temps là-bas, a été inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Pierre tombale Voltaire Romilly Sellières

La pierre tombale, seul signe du passage posthume de Voltaire à Romilly.

Il ne reste pas grand-chose du passage posthume du grand Voltaire à Romilly, à part une pierre tombale. Pourtant, cette pierre est inscrite depuis le 1er  février à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Elle se trouve au château de Sellières, ancienne abbaye, à l’ouest de la ville, où le philosophe avait été enterré.

La fameuse pierre tombale, de 49 cm sur 59 cm, est ornée d’un « A », pour Arouet (le vrai nom de l’écrivain) et d’un « V », pour Voltaire, entrelacés. Au-dessus de ces initiales figure « 1778 », date de sa mort. Deux croix ornent également la pierre, une en bas et une en haut.

Enterré par son neveu à Romilly

Pour la petite histoire, Voltaire, grand philosophe et écrivain des Lumières, connu pour sa verve anticléricale, est mort le 30 mai 1778. C’est son neveu, l’abbé Alexandre Jean Mignot, de l’abbaye de Sellières à Romilly-sur-Seine, qui ramena discrètement le corps de son célèbre oncle jusque dans l’Aube. Inhumé dans l’abbaye puis dans l’église de Romilly durant deux mois, sa dépouille fut néanmoins ramenée à Paris en juillet 1791 lorsque Voltaire entra au Panthéon. Malgré le départ du corps du philosophe, la tombe de Voltaire est restée au même endroit jusqu’au milieu du XX e  siècle, avant de tomber en décrépitude. Seuls vestiges du passage de l’écrivain à Romilly : une pierre place des Martyrs et sa pierre tombale au château de Sellières.

Extrait de l’Est Eclair, 16.3.2016