1. Témoignages

Témoignages sur l’initiation de Voltaire (7 avril 1778) et sur la tenue funèbre du 28 novembre 1778

 

Les témoignages réunis proviennent de quatre sources :

  • des « nouvelles à la main », nouvelles manuscrites rédigées au jour le jour, déroulées par dates entre le 12 février et le 1er décembre 1778, courant donc sur les deux événements, telles qu’elles furent recueillies et imprimées, dès 1784, dans la série dite « Mémoires secrets de Bachaumont » ;
  • deux précieux documents venus plus ou moins directement de la Loge des Neuf Sœurs, qui furent insérés ensemble en décembre 1778, sous la forme de copies manuscrites, dans la « Correspondance littéraire » dite de Grimm, périodique bimensuel servi à une quinzaine d’abonnés, pour la plupart des princes, assez fortunés pour payer ce service ;
  • une page trop peu exploitée du Tableau de Paris de Sébastien Mercier a été convoquée pour localiser l’initiation de Voltaire dans l’espace physique de la capitale : elle peut attester, au moins suggérer l’idée, que le vieux lutteur est entré ce jour-là très lucidement dans une sorte de fidélité lointaine à sa plus profonde résistance toujours opposée aux vérités mortelles ;
  • des extraits de deux écrits proches de Bricaire de La Dixmerie, orateur de la Loge, ont leur place dans cette archive voltairienne immédiate : l’Eloge qu’il prononça dans la seconde tenue tient de près aux circonstances mêmes de la réunion, dont il éclaire l’esprit de l’intérieur ; et le Mémoire justificatif qu’il dut écrire peu après pour répondre à des plaintes du Grand Orient sur des irrégularités supposées, lui permit de mettre en perspective un « événement Voltaire » devenu objet de litige, l’histoire lucidement assumée de la jeune Loge des Neuf Sœurs et les risques internes de tension ainsi révélés.

Nous avons suivi ce même ordre dans la présentation qui suit.

Mémoires secrets

Correspondance littéraire

Frère Mercier

La Dixmerie

Laisser un commentaire