Lucien Choudin s’en est allé

Portrait Lucien

Nous venons d’apprendre le décès de celui à qui « Voltaire à Ferney » doit tout : Lucien Choudin. Dès sa création, il fut l’animateur et l’âme de notre association, qu’il a longtemps présidée et dont il était resté le président honoraire.

Dans un prochain message, nous reviendrons plus longuement sur le travail infatigable et passionné qui lui a permis de publier une douzaine d’ouvrages de référence sur l’histoire de Voltaire et de Ferney.

A son épouse Mireille, à ses enfants Fabienne, Frédéric, Jérôme et Sylvie, nous présentons nos condoléances sincères et affectueuses.

Alex Décotte, président, Voltaire à Ferney

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Lucien Choudin s’en est allé

  1. Roger Bergeret dit :

    Cette disparition me peine beaucoup, car Lucien Choudin m’avait précédé et même guidé sur les chemins voltairiens. Il restera dans notre mémoire comme celui qui a su incarner au mieux l’humour et l’ironie de Voltaire. Ses ouvrages nous restent. Il n’avait pas hésité à franchir les Monts Jura pour rendre visite à Christin. Merci Lucien.
    Je présente mes condoléances à son épouse et à ses enfants.

    Roger Bergeret

  2. George Gordon-Lennox, Ferney-Voltaire dit :

    Lucien m’avait accueilli, novice voltairien, avec une très grande gentillesse, comme membre de l’association il y a quelques années lors d’une exposition de sa collection de bustes de Voltaire. Mes plus sincères condoléances vont à Mireille et toute la famille. Il rejoint le Patriarche dans notre Panthéon.

  3. Olga Cabelli-Vital Durand dit :

    Merci Alex. C’est touchant de lire ce message. Olga (petite-fille de Lucien)

  4. sylvie dit :

    Bravo à Alain Gégout pour son aquarelle peinte « à main levée » !
    Elle est très belle.
    Et merci à Alex pour son hommage ,plein de tact.
    Sylvie (une des filles de Lucien)

  5. fabienne choudin le talludec dit :

    Bel hommage à mon père. Merci Alex.

  6. fabienne choudin le talludec dit :

    Bel hommage à mon père. Merci Alex. Fabienne

  7. Genevieve Merjai-Badel dit :

    Monsieur Choudin était un grand passionné de Voltaire et à pu exercer et développer ce penchant honorable et nous le faire partager ,grâce aussi à son épouse ,Mireille , qui mettait son art du recevoir et son don culinaire très apprécié , pour tous ceux que son mari invitait dans leur belle demeure … Lucien avait aussi 1 très bonne cave… MERCI à eux . Et 1 bon voyage à Mr.Choudin .

    Genevieve Merjai – Badel

  8. Le départ de Lucien Choudin me laisse bien triste et m’a semblé d’autant plus prématuré que j’ai eu l’occasion de discuter avec lui (de Voltaire !) plusieurs fois ce printemps : son humour, ses conseils, sa curiosité et en même temps sa chaleureuse simplicité ont été pour moi un très beau cadeau d’adieu, ou d’au revoir… Je garderai le précieux souvenir du Voltairien érudit et sans cesse sur la brèche que j’avais rencontré il y a quinze ans en « visitant le patrimoine » du Pays de Gex, puis suivi
    si souvent lors des multiples excursions qu’il a orchestrées à Cirey et en Lorraine, à Berlin, à Saint-Pétersbourg… Bon voyage encore et encore. Toutes mes pensées affectueuses vont à Mireille Choudin.

  9. Garry Apgar dit :

    Nos condoléances à Mireille et à toute la famille Choudin. Je n’ai jamais connu de plus grand voltairien, et par le savoir et par l’esprit.

    — Garry Apgar et Mathew Apgar, filleul de Lucien et de Mireille

  10. Garry Apgar dit :

    Et puis … la bonne chère, le bon vin et la bonne compagnie n’ont jamais manqué au “château Choudin”, grâce au bon accueil du châtelain et de la châtelaine. Je le vois, Lucien, dès maintenant prenant un pot éternel avec Monsieur Vibert.

  11. Philippe Launay dit :

    C’est un peu tard que je réagis, j’en suis désolé, mais je ne pouvais manquer d’exprimer ma tristesse de la disparition d’un des plus amoureux de Ferney et de son beau passé voltairien, de son combat pour avoir contribué à ce que le château du Patriarche soit la propriété du peuple, de l’Etat. Monsieur Choudin, je suis sûr que là-haut vous avez plein de choses à raconter à Voltaire et à tant d’autres. Ferney vous pleure en n’oubliant pas de vous être reconnaissant, je suis très heureux d’avoir croisé ( pas assez ) votre chemin et vos passions.

Laisser un commentaire